Get Adobe Flash player

Catégories

Archives mensuelles : décembre 2016

Le Guépard est un mammifère de la famille des félidés qui vit en Afrique. Une petite population d’une cinquantaine d’individus de la sous espèce Acinonyx jubatus venaticus , peut être observée à l’état sauvage au Moyen Orient en Iran, c’est le Guépard asiatique.

JP26592 Guepard baille

 

Sur le terrain africain, on pourrait le confondre avec le Léopard, ce dernier étant d’ailleurs plus souvent observé dans les arbres, mais les différences sont flagrantes. Le Guépard, moins massif, est d’allure plus mince, plus élancée. Les taches du pelage sont différentes et surtout la tête du guépard est plus petite avec deux sillons noirs semblant couler des yeux jusqu’aux commissures des lèvres.

JP25201 Guepard

Sillons noirs de la face bien visibles sur ce portrait et aspect des taches du pelage.

 

JPD9097 Guepard

Petite tête, cage thoracique efflanquée caractéristique de ce magnifique félin.

Le Guépard se nourrit essentiellement de mammifères de taille moyenne ( gazelles, zèbres, gnous, jeunes phacochères, autruches, lièvres …). C’est le quadrupède le plus rapide du monde avec des accélérations pouvant atteindre jusqu’à 110 km/h sur de courtes distances, 500m, son métabolisme ne le permettant pas plus longtemps. Il s’approchera donc à moins de 100m de sa proie afin de l’attaquer sur une accélération fulgurante, cette proie aura été préalablement repérée du haut d’un petit promontoire dans la savane ou après une séance de camouflage dans les hautes herbes.

JPD9073 Guepards mere et jeune 1 an

Guépard mère et son jeune de un an, scrutant la savane.

 

Des configurations anatomiques particulières confèrent au Guépard ses qualités de  » bolide  » de la savane. Une colonne vertébrale très flexible, de longues pattes minces et des griffes non rétractées pendant chaque course, permettent de changer brusquement et efficacement de direction avec une très bonne adhérence au sol. La proie sera au final plaquée à terre, puis étouffée.

JPD9124 Guepard chasse

Guépard chassant sa proie.

Mâle et femelle adultes ne restent que deux jours ensemble pendant l’accouplement. La durée de gestation est de 90 à 95 jours. La femelle guépard peut mettre au monde entre 1 à 8 guépardeaux ( 5 à 6 en moyenne ), mais malheureusement statistiquement parlant, 1 seul sur 20 atteindra l’âge adulte. En effet ceux-ci resteront très vulnérables jusqu’à leur maturité, dans un territoire si hostile. Maman guépard devra s’occuper seule de ses petits, parcourant parfois  plusieurs kilomètres pour trouver de la nourriture . Il n’est pas rare que les petits ainsi isolés, soient les proies des hyènes, lions ou autres charognards.

DIA489-36 Gueparde avec jeune 2 mois

Maman guépard et son petit à crinière à poils argentés, caractéristique des petits de cette espèce de félin.

 

Quand ils seront aptes à se débrouiller totalement seuls ( entre 17 et 20 mois ), il y aura rupture de la mère avec sa progéniture et frères et soeurs resteront ensemble, chasseront et partageront les mêmes proies.

Puis les femelles quitteront le groupe pour s’installer seules sur un territoire donné, tout comme leur mère. Les mâles resteront en groupe en hiérarchie définie, avec présence d’un mâle dominant qui ordonnera le choix des proies et leur chasse et participera aux éventuelles accouplements; Il rejoindra alors ponctuellement une femelle vivant seule sur un territoire donné et réintégrera ensuite le groupe masculin.

JP45318 Guepards mangent

Scène de chasse en groupe.

 

Tout comme de nombreuses espèces mondiales, le Guépard est malheureusement en voie de disparition. Les guépardeaux sont très vulnérables et sont la proie d’autres animaux et victimes de l’activité humaine, le braconnage en est un triste exemple.

Voici un lien vers le site de l’association protectrice de cette espèce » CHEETAH FOR EVER « , vous y trouverez quelques explications et vidéos fort intéressantes :

VIDEOS de l’association CHEETAH FOR EVER

Texte : Valérie Bruneau-Querey

Crédit photographique ( non libre de droits ) : Jean-Pierre Mériaux

Il n’y pas d’extrait, car cet article est protégé.

affiche montier 2016 40x60 ok

 

Novembre 2016, c’était les 20 ans de l’incontournable Festival de photographie et de nature de Montier- en-Der. Pas moins de 43900 visiteurs se sont déplacés cette année, pour admirer, écouter, partager.

De nombreuses  grues cendrées étaient bien sûr au rendez-vous aussi , dans leur vaste zone d’hivernage habituelle, pour le plus grand bonheur des photographes animaliers.

yvon_93311

 

Par ailleurs, ce territoire de Champagne-Ardenne est bien connu  pour une belle densité de chevreuils en campagne :

yvon_93314

 

Comme chaque année notre association ASCPF était présente avec une exposition regroupant 30 photographies de différents membres. C’était à Chiffaumont- Champaubert, que le public pouvait nous rencontrer. Notre tout nouveau portfolio était proposé à la vente.

m5

Voici une vue d’ensemble de cette exposition intitulée  » En Couleurs » :

m15

 

franue_93257

 

franue_93256

 

franue_93255

 

franue_93254

 

 

 

 

IMG_1227 1

 

franue_93253

 

m16

 

IMG_1234 1

 

Quelques dernières photographies avec Loïc, qui a participé au montage de cette exposition avec Marc Bia. Démontage assuré par Emilie et Yvon. Différents membres ont donné de leur temps pour les permanences sur les quatre jours ( un grand merci à Corinne pour son dévouement ) et une équipe organisatrice ( Pascale, Jean-Pierre, Loïc, Philippe de Mauroy, Emilie ) avait supervisé le bon déroulement des opérations. Par ailleurs, le vendredi, Yvon, Guy et Loïc ont proposé aux enfants d’une école, une conférence sur la photographie animalière, fort bien appréciée .

 

franue_93252

Le portfolio nouveau est arrivé !

 

franue_93066

 

Bon de souscription 

Non loin de là, on pouvait admirer l’exposition de Jean-Pierre Meriaux, proposée au stand de la Fédération Photographique Française.

m9

Encore de très beaux moments de partage grâce à ce festival , mais aussi  grâce à la nature qui  émerveille chacun d’entre nous et chaque jour de notre vie. Dans les arbres :

Moyen Duc -Guy-2 fb

 

Photographie de Hibou Moyen Duc : Guy Mallet

Dans les airs :

 

_DSC5146

 

Ou sur terre…

grues 10

 

A bientôt pour de nouvelles aventures ASCPF !

Valérie Bruneau-Querey

( Crédit photographique : Franck Lesueur, Yvon Houzier, Guy Mallet, Gérard David et Valérie Bruneau-Querey )