Get Adobe Flash player
Catégories

CONCOURS 2013

Le vainqueur du thème 1 : Patrick Kientz.

11 février 2013, région de Oulu, au Nord de la Finlande.
Plutôt habitué aux chaleurs et aux lumières tropicales, j’ai voulu en ce début d’année découvrir un environnement totalement nouveau, et qui semble, autant que le grand Sud, fasciner beaucoup de photographes.
Après une petite semaine marquée par une lumière bien peu généreuse, dernière matinée dans la neige avant de reprendre l’avion pour Helsinki, dans un petit village ou quelques chouettes lapones auraient été aperçues.
Et le bonheur pendant près d’une heure de suivre, dans un environnement glacial loin des spots trop fréquentés ce superbe rapace, figé ici à l’atterrissage.

Nikon D4
AFS-VR 600 mm
Mode manuel
F/8, 1/1000è, Iso 320

 

franue_73755

Le gagnant du thème n°2 : Christophe Lemire.

 » En attendant des jours meilleurs »
Pour cette image j’étais a l’affut dans un champs afin de photographier des hérons garde-bœuf.
La pluie commence a tomber quand cette femelle de crécerelle vient se poser sur un piquet clôturant le champs . Étant trop loin je tente une approche a plein découvert. Visiblement elle semblait dépitée et n’avait pas trop envie de s’envoler. J’ai pu ainsi réaliser cette photo.

Canon 40D 300mm/f4 + TC 1.4

faucon crecerelle / Falco tinnunculus

Le gagnant du thème n°3 : Robert Balestra

Au mois de juin un couple de geais a décidé de nicher non loin du perchoir habituel d’un couple de circaètes. A chaque fois qu’un rapace se posait à cet endroit les geais le harcelaient pour qu’il reparte le plus tôt possible. Cette sarabande a duré un peu moins d’une semaine. Ensuite les geais sont devenus moins agressifs en constatant que les circaètes sont des oiseaux plutôt placides.

Les geais étaient trop imprévisibles et trop petits pour cette distance pour que je les vise. J’ai donc gardé en permanence mon AF sur le circaète. Je n’ai pas regretté d’avoir un affût à plus de 45 mètres ….. une fois de plus ! Je préfère recadrer mes photos et avoir une bonne marge de manœuvre pour palier à tous les aléas que seule la nature peut nous offrir. Cette interaction en est l’un des plus bel exemple.

Malgré la luminosité je suis monté à 640 iso pour pouvoir fermer mon diaphragme et ainsi agrandir ma PDC tout en gardant beaucoup de vitesse pour figer les geais qui sont dans ce cas, très mobiles. Mais je le rappelle, ma PDC était très importante grâce à la distance de mon affût du perchoir (45,7 mètres pour être précis) ce qui donne environ 2,50m : confortable.

1D Mark IV
500mm Canon
F/6.3 – 640 iso – 1/3200″ (-0.33IL)

franue_77088

Le gagnant du thème n°4 : Jérémie Villet

franue_83646

Synthèse annuelle des concours effectuée sur le forum ASCPF par Franck Lesueur.  ( Photographies des différents auteurs non libres de droit )