Get Adobe Flash player

3 novembre 2011, quelque part dans l’ouest du Masaï Mara, près de Musiera Gate.

Réveil 5h25, il n’a pas plu cette nuit, et nous quittons le camp à 06h00, comme chaque jour.

Nous tombons rapidement sur un petit groupe de 4 lions du « clan des marais » (3 femelles et un jeune adulte mâle), près du lieu-dit «Lac Nakuru ». Nous sommes immédiatement intrigués par l’attitude d’une des lionnes, qui semble pleine, et qui se montre très agressive envers quelques hyènes qu’elle pourchasse, alors qu’elles sont pourtant restées à bonne distance.

Notre guide Massaï l’observe attentivement, et il affirme que cette lionne est sur le point de mettre bas, probablement dans la journée. Nous décidons alors immédiatement de passer la journée à suivre ce groupe de 4 lions (la mère et ses trois enfants, 2 femelles et un mâle, âgés de 2 à 3 ans), au cas où !!!

La probabilité que la naissance ait lieu le jour même est évidemment faible, et celle que l’on puisse assister à l’évènement encore plus, les lionnes s’isolant et se camouflant soigneusement pour donner naissance à leur progéniture.

Le petit groupe rejoint assez rapidement le reste du clan, qui compte alors 9 adultes, et là encore nous constatons que la femelle qui nous intéresse, nous apprendrons plus tard qu’il s’agit de Charm, se montre extrêmement agressive, ne tolérant près d’elle que ses deux filles et son fils. Charm s’acharne en particulier sur un jeune mâle du groupe, qu’elle poursuit et mord violemment dès qu’il fait mine de s’approcher. Cette attitude très inhabituelle conforte notre guide dans sa certitude que la mise bas est imminente…

Charm

Charm

Suivent quelques combats territoriaux avec un groupe de buffles très agressifs, combats et intimidations auxquels Charm participe comme les autres, ce qui nous fait alors douter de son état.

Charm mettra t-elle bas dans la journée ?

Charm mettra t-elle bas dans la journée ?

Elle se montre extrêmement agressive

Elle se montre extrêmement agressive

et s’acharne en particulier sur un jeune male

et s’acharne en particulier sur un jeune mâle

Charm participe aux combats comme les autres

Elle participe aux combats comme les autres

contre un groupe de buffles

contre un groupe de buffles

Charm semble bien essouflée

Charm semble bien essouflée

et ne tolère que ses jeunes près d'elle

et ne tolère que ses jeunes près d’elle

ici, en compagnie de son fils et d'une de ses filles.

ici, en compagnie de son fils et d’une de ses filles.

La matinée se poursuit plus calmement, et nous constatons que Charm et ses trois jeunes se sont un peu isolés du groupe, et prennent le soleil sur une petite butte, bien au sec, à proximité du marais.

Notre guide nous apprend alors que cette lionne a déjà mis bas dans le marais, ou le camouflage est facile, et il suppose qu’elle va recommencer. Commence alors pour Charm, qui nous semble bien essoufflée, une série incessante d’aller et retours à pas lents, entre ses jeunes et le marais… notre guide aurait-il raison ?

12h10, j’observe la lionne qui quitte une nouvelle fois ses jeunes pour se diriger à pas lourds vers le marais, mais elle s’arrête finalement au bout de quelques pas, et se couche sur le flanc… fatiguée sans doute ?

La lionne est alors couchée à 25 mètres de moi, très précisément, sur un terrain totalement nu, et cette distance me convient parfaitement pour travailler au 600 mm !

12h12 : je constate, totalement incrédule, que le travail commence, et j’assiste en direct, parfaitement placé, à la naissance du petit roi !!!

12 h 12 : j’assiste en direct à la naissance du petit roi !!!

12 h 12 : j’assiste en direct à la naissance du petit roi !!!

Naissance d'un roi

Naissance d’un roi

Naissance d'un roi

Naissance d’un roi

Naissance d'un roi

Naissance d’un roi

Naissance d'un roi

Naissance d’un roi

Naissance d'un roi

Naissance d’un roi

Naissance d'un roi

Naissance d’un roi

;

Le premier moment d’intense stupéfaction passé, il n’y a plus que très peu de mots échangés dans le véhicule, mais une immense tension, et une application extrême pour immortaliser cette scène improbable et certainement inédite. Pendant que je vérifie soigneusement mes paramètres de prises de vue, avec le cœur qui s’emballe, ma femme reste vissée sur la scène, qu’elle immortalise de son côté avec son caméscope.

Mon premier séjour en Afrique de l’Est remonte à 1988, et je suis depuis souvent revenu, surtout depuis quelques années, parcourir ces plaines fascinantes où la Nature s’exprime avec une force indescriptible. La scène à laquelle j’assiste aujourd’hui est de très loin celle qui m’aura procuré la plus forte émotion ! Les images se succèdent, presque mécaniquement, dans le silence et la concentration. Nous sommes parfaitement conscients que nous assistons là à un grand, un exceptionnel moment de vie sauvage !

;

Après avoir totalement nettoyé son petit, la lionne se relève à plusieurs reprises, embarrassée, et elle tourne sur elle-même, le petit pendant alors tête en bas, retenu par le cordon ombilical. A chaque fois qu’elle se recouche, la lionne mesure ses gestes et prend le plus grand soin de ne pas écraser le lionceau. Il est extrêmement impressionnant de constater à quel point ces puissants animaux, qui peuvent se montrer si brutaux lorsqu’ils sont en action de chasse ou de combat, peuvent adopter un comportement qu’il n’est pas exagéré d’assimiler à de la tendresse dans leurs rapports sociaux !

Charm se relève

Charm se relève

Le petit pend dans le vide

Le petit pend dans le vide

Retenu par le cordon ombilical

Retenu par le cordon ombilical

Embarrassée Charm tourne sur elle-même

Embarrassée Charm tourne sur elle-même

Un roi est né !

Un roi est né !

Les 3 jeunes adultes entourent le nouveau né

Les 3 jeunes adultes entourent le nouveau né

;

;

;

A 12h19, la lionne perd enfin le placenta, qu’elle mange soigneusement, et elle libère ainsi le petit.

Une dernière toilette minutieuse du lionceau, et nous assistons alors à une nouvelle scène étonnante : les trois jeunes adultes qui avaient assisté à distance, dans une totale indifférence, à la naissance, comme s’ils n’attendaient que l’autorisation de leur mère, se précipitent et entourent le nouveau-né, qu’ils reniflent et lèchent sous le contrôle strict de Charm ! Le guide nous explique que ce comportement est normal, mais qu’aucun autre lion du clan ne serait toléré à ce cérémonial d’accueil !

;

;

;

12h22, la lionne saisit délicatement le lionceau dans sa gueule, bien bloqué derrière ses canines, elle se redresse, et elle se dirige… droit sur moi ! Elle passera à moins d’un mètre de mon véhicule, pour finalement s’enfoncer dans le marais, accompagnée d’une de ses filles.

La lionne saisit le lionceau dans sa gueule

La lionne saisit le lionceau dans sa gueule

Et se dirige droit vers moi

Et se dirige droit vers moi

;

Charm et son lionceau

Charm et son lionceau

Tellement proches

Tellement proches

A seulement 1 mètre de moi

à seulement 1 mètre de moi

Il devient alors très difficile de l’apercevoir, et nous supposons qu’elle est partie donner naissance aux autres lionceaux de la portée (en général entre 3 et 6 petits), dans le marais, puisque c’était probablement son intention initiale.

Nous apercevons un peu plus tard, vers 13 heures, la jeune lionne qui tente de prendre le relais de sa mère, et qui transporte maladroitement son petit frère ou sa petite sœur dans sa gueule.

La jeune lionne tente de prendre le relais de sa mère

La jeune lionne tente de prendre le relais de sa mère

Elle s'y prend maladroitement

Elle s’y prend maladroitement

Apprentissage maladroit

Apprentissage maladroit

;

;

;

;

;

La mère entendant le lionceau appeler intervient alors pour le reprendre.

;

;

;

;

;

;

Plus grand-chose à voir jusqu’à 16 heures, sinon que quelques buffles et un hippopotame se sont dangereusement rapprochés du lieu où nous supposons que Charm et le lionceau se sont réfugiés.

Nous constatons alors que trois lionceaux au moins sont nés, la mère, visiblement affolée par la présence des buffles, les transportant à tour de rôle un peu plus loin, mais sans pouvoir quitter le marais en sécurité. La lionne se camoufle totalement dans les hautes herbes, et nous espérons qu’elle profitera de la nuit pour mettre sa portée à l’abri dans la forêt distante d’environ 800 mètres : nous sommes en pleine saison des pluies, et il est vital de rejoindre un point haut et sec !

Trois lionceaux au moins sont nés

Trois lionceaux au moins sont nés

Affolée par la présence des Buffles

Affolée par la présence des Buffles

Charm les transporte

Charm les transporte

Sans pouvoir quitter le marais en sécurité

Sans pouvoir quitter le marais en sécurité

Charm et un de ses lionceaux

Charm et un de ses lionceaux

 

Cette belle histoire se termine mal, puisque nous retrouvons le lendemain, après une nuit marquée par de très fortes pluies,  la lionne au milieu du clan des marais, mais sans ses petits.

Texte et photos : Patrick Kientz

Te;